SRG SSR

Solidarité

Solidarité

Grâce à la péréquation financière, des programmes de valeur égale peuvent être produits dans les différentes régions du pays. Par ailleurs, la SSR encourage les échanges entre communautés linguistiques et entre cultures, en même temps qu’elle s’engage en faveur des minorités.


Des moyens suffisants pour tous

La SSR distribue les recettes qu’elle tire de la redevance et de la publicité à ses unités radio/TV des quatre régions linguistiques selon une clé de répartition. Ce réajustement des ressources fait que les unités d’entreprise  Radio Télévision Suisse (RTS), Radiotelevisione svizzera (RSI) et Radiotelevisiun Svizra Rumantscha (RTR) reçoivent une part plus importante des recettes que celle à laquelle elles auraient droit.

La SSR affecte les recettes de la redevance exclusivement aux programmes qu’elle est tenue de produire en vertu du mandat de prestations.

Péréquation financière 2015 par région linguistique

Programmes nationaux

Par des programmes interrégionaux, la SSR encourage la compréhension entre régions linguistiques et entre communautés culturelles. Un groupe ad hoc évalue les projets en phase avec les besoins communs des entreprises radio/TV et avec le mandat SSR. Les projets interrégionaux menés à terme concernent l’information, le divertissement ou la culture. Ces productions abordent la Suisse sous des angles différents. A titre d’exemple, mentionnons la série «SCIENCEsuisse» diffusée en 2008 et en 2009 (25 courts métrages en lien avec la science et la recherche)  et, les années précédentes, les séries TV  «PHOTOsuisse», «LiteraTour de Suisse», «ArchitecTour de Suisse» ou «Suisse mystérieuse». Il faut souligner que les événements sportifs et les émissions de divertissement sont de plus en plus nombreux à être diffusés à l’échelle nationale.


Migration, intégration et diversité culturelle

Les médias jouent un rôle non négligeable dans le processus d’intégration des migrants. C’est pourquoi la SSR met en avant les vertus de la diversité culturelle dans ses programmes radio/TV. En outre, la SSR coopère avec l'organisme internationl suivant:

  • CIVIS Medienstiftung: Cette fondation tente de sensibiliser les journalistes européens aux thèmes de l’intégration et de la diversité culturelle. Elle récompense aussi les émissions qui en traitent avec originalité. 


Télévision pour tous

Les malvoyants et les malentendants – mais aussi ceux dont les connaissances linguistiques sont insuffisantes – ont besoin d’aide pour visionner les programmes TV. C’est pour mieux les intégrer que la SSR propose les prestations suivantes:

  • Sous-titrage: L'ensemble des programmes tv diffusés sur les premières chaînes entre 19h00 et 22h00 (prime time) sont sous-titrés, de même que le direct retransmis le week-end à partir de midi. En outre, d'autres programmes sont également sous-titrés en dehors du prime time. Depuis la fin 2009, un tiers des émissions sont sous-titrées, toutes régions linguistiques confondues. En 2012, la SSR s'est également engagée à publier les sous-titres sur internet.  
  • Langue des signes: depuis janvier 2008, Radio Télévision Suisse (RTS), Schweizer Radio und Fernsehen (SRF) et Radiotelevisione svizzera (RSI) proposent une fois par jour le téléjournal en langue des signes.
  • Audiodescription: elle permet aux malvoyants de suivre un film grâce à des commentaires placés entre les dialogues. La SSR programme au moins 24 films par an en audiodescription dans chaque région linguistique. En 2015, la SSR a diffusé 412 émissions en audiodescription.  


Engagement humanitaire

La SSR estime que la solidarité entre la majorité et les minorités est incontournable pour pouvoir remplir sa mission. Elle est d’avis que le principe de solidarité s’applique aussi à l'humanitaire.

  • Chaîne du bonheur: Fondée en 1946 par la SSR, la Chaîne du bonheur collecte des dons pour les gens dans le besoin. N’étant pas une œuvre d’entraide en soi, elle travaille avec 25 partenaires suisses accrédités pour mener ses actions à terme. Les fonds de la Chaîne du bonheur, soumis à un triple examen, sont particulièrement bien contrôlés. En 2015, 109 millions de francs ont été engagés dans 172 projets répartis entre 47 pays. Tout le monde a en mémoire la campagne de 2005, qui avait permis de rassembler 227 millions de francs en faveur des victimes du tsunami. Notons que Schweizer Radio SRF diffuse chaque dimanche à 09h45 (Radio SRF 1) l’émission «Glücks­kette aktuell».
  • «2 x Noël»: Vers la fin de l’année, la SSR met sur pied, de concert avec la Croix Rouge Suisse et avec la Poste, une action caritative baptisée «2 × Noël». La population est invitée à envoyer un paquet à des personnes défavorisées, en Suisse ou à l‘étranger. En 2015/2016, «2 × Noël» en était déjà à sa 19ème édition.
  • «Denk an mich»: Née en 1968 de la volonté de SRF, la fondation «Denk an mich» dépense chaque année deux à trois millions de francs pour permettre à plus de 10 000 personnes souffrant d’un handicap de partir en vacances ou de s’accorder du temps libre. 60 millions de francs ont été collectés depuis que la fondation a vu le jour, grâce à plus de 50 000 dons (particuliers, associations, entreprises). Chaque samedi matin, une émission radio informe le public des actions en faveur de la fondation.
  • «ensemble»: L’émission aborde chaque semaine, sous forme de brefs reportages, les problèmes liés à la santé, à la misère sociale ou à l’environnement, en Suisse et dans le tiers monde. En prise directe avec la réalité, les films montrent comment les organisations d’entraide privées relèvent les défis. L'émission est aussi diffusée sur SRF («mitenand») et sur RSI («insieme»).  
RSIRTRRTSSRFSWI